HAAS Avocats

La collecte des données personnelles par les applis de suivi menstruel

Par Gérard Haas, Anne Charlotte Andrieux et Antoine Kraska-Delsol

Alors que de nombreux Etats américains interdisent désormais l’avortement ou sont en voie de le faire, des interrogations émergent quant aux éventuelles poursuites qui seront intentées contre les femmes qui décideraient malgré tout de recourir à une interruption volontaire de grossesse. De nombreux observateurs ont tiré la sonnette d’alarme quant aux risques de suivi via les applications de suivi du cycle menstruel disponibles sur les stores et leur utilisation comme moyen de preuve.

Disponible sur: haas-avocats.com

Retour haut de page