L’Usine digitale

[Le plein de cyber] Pourquoi l’humain reste la première des failles
Si les collaborateurs des entreprises sont de plus en plus conscients des enjeux de cybersécurité, ils sont encore une infime minorité à identifier tous les emails frauduleux qu’ils reçoivent, révèle une étude de la start-up Mailinblack. En cause notamment : un trop plein d’informations et du stress. En septembre 2020, les Assises de la cybersécurité de Monaco avaient pour thème Back to […] Lire l’article

Disponible sur: usine-digitale.fr

Retour haut de page