L’Usine digitale

Bruxelles sacrifie la confidentialité des échanges au nom de la lutte contre la pédopornographie
Une nouvelle proposition de la Commission européenne veut obliger les fournisseurs de messageries et d’hébergement à installer des backdoors dans leurs services pour lutter contre les contenus pédopornographique en ligne. C’est un ressors classique des gouvernements occidentaux, à l’objectif inattaquable en apparence mais porteur en sous-marin de sérieux risques pour le respect de la vie privée. […] Lire l’article

Disponible sur: usine-digitale.fr

Retour haut de page